Résistance du cylindre

 

Résistance au crochetage : cette “sécurité passive” permet de graduer la protection souhaitée en variant le nombre d’axes sur lequel sont disposées les goupilles, ainsi que leur quantité. Lorsque les goupilles sont disposées sur 2 axes (horizontal et vertical), on parle alors de “goupilles mixtes”. La position des goupilles est différente entre chaque cylindre, et leur forme, entre chaque modèle. Seule une clé au profil parfaitement adapté pourra ainsi actionner le cylindre.

Résistance au perçage : l’ajout d’inserts, dans le stator seul ou dans le rotor et le stator, et le placement d’un bouclier devant le rotor constituent des protections efficaces contre l’effraction par perçage. En carbure de tungstène ou en inox trempé, ces éléments sont dans un métal différent de celui du cylindre, ce qui use le foret, et sont beaucoup plus difficiles à percer. Pour contrer les autres attaques dites “destructives”, l’embase de certains modèles peut être renforcée d’une barre anti-casse.